Armistice au pont de Grenelle

Auteur

Armistice au Pont de Grenelle est une pièce contem-poraine comique qui s'adresse à tous les publics.

Il y sera bien question d'un "armistice", d'une trêve entre deux camps adverses; mais il n'y sera nullement question de militaires ou de batailles. Les deux personnages sont en effet deux femmes, concierges à Paris. Représentante des concierges officiant de part et d'autre de la Seine, avec la véhémence de généraux d'état-major, chacune défend les valeurs propres à son quartier : Lydia, le 16ème ar-rondissement aristocratique et Mélanie le 15ème arrondis-sement, populaire.

Elles ont quitté provisoirement leur blouse et leur balai pour se rencontrer en "zone neutre", sur le Pont de Gre-nelle. Elles engagent un entretien vif et vigoureux où cha-cune révèle combien elle a intégré les "valeurs" de son quartier.

Mais la parodie diplomatique initiale laisse peu à peu place à des portraits sensibles de femmes mar-quées, chacune à sa manière, par la vie.

Le duo est à la fois drôle, cocasse puis émouvant, tou-chant. La pièce aux accents réalistes prend alors une ré-sonance universelle. Tour à tour, les deux femmes sem-blent s'abandonner à leur rêves, leur imagination, leurs attentes et elles emportent le public dans un univers de-venu onirique.

L'interprétation évite toute caricature et invite le specta-teur à découvrir la finesse psychologique du duo qui se crée sous ses yeux.

Le rythme de l'ensemble crée des images fortes et va-riées, scandant des passages drôles et d'autres plus tendres. On ne s'ennuie pas…

Sur le plan scénographique, il n'y a pas de décor; ce sont les accessoires qui donnent présence au cadre de cette rencontre à la fois drôle et touchante.

×